Le mandat en Entreprise Générale (EG) ou en Entreprise Totale (ET)



L’avantage de ces types de mandats est de conserver un budget précis et sans équivoque.

Dans cette optique, le Maître de l’Ouvrage (MO) choisit tous les matériaux et aménagements intérieurs (cuisine, salle de bain, carrelages, parquets, moquettes, revêtements muraux, etc…). Toutefois, au niveau de la mise en œuvre, c’est l’Entreprise Générale (EG) qui effectuera et sera responsable de tous les travaux. Le client ne choisit pas ses partenaires et intervenants librement. Le but recherché pour ce type de mandat, est de simplifier et standardiser l’ensemble des processus pour optimiser le planning et réduire les coûts.

Le paiement du prix est forfaitaire et s’effectue ensuite selon un échéancier défini en fonction des évolutions de la construction.

Par exemple :

  • 10% à la signature
  • 10% à l’ouverture du chantier
  • 20% à la réalisation de la dalle du sous-sol
  • 20% après la pose de la charpente
  • 20% à la mise hors d’eau du bâtiment
  • 10% à la fin des travaux intérieurs
  • 10% à la remise des clés

Pour les mandats EG et ET, on retrouve le descriptif détaillé de la construction avec des spécifications de tarifs pour les postes importants (ex : Budget de cuisine = CHF 12’500). Il est à noter que tout changement par rapport au projet initial amène des plus ou moins-values.


L’avantage de ces types de mandats est de conserver un budget précis et sans équivoque.

Dans cette optique, le Maître de l’Ouvrage (MO) choisit tous les matériaux et aménagements intérieurs (cuisine, salle de bain, carrelages, parquets, moquettes, revêtements muraux, etc…). Toutefois, au niveau de la mise en œuvre, c’est l’Entreprise Générale (EG) qui effectuera et sera responsable de tous les travaux. Le client ne choisit pas ses partenaires et intervenants librement. Le but recherché pour ce type de mandat, est de simplifier et standardiser l’ensemble des processus pour optimiser le planning et réduire les coûts.

Le paiement du prix est forfaitaire et s’effectue ensuite selon un échéancier défini en fonction des évolutions de la construction.

Par exemple :

  • 10% à la signature
  • 10% à l’ouverture du chantier
  • 20% à la réalisation de la dalle du sous-sol
  • 20% après la pose de la charpente
  • 20% à la mise hors d’eau du bâtiment
  • 10% à la fin des travaux intérieurs
  • 10% à la remise des clés

Pour les mandats EG et ET, on retrouve le descriptif détaillé de la construction avec des spécifications de tarifs pour les postes importants (ex : Budget de cuisine = CHF 12’500). Il est à noter que tout changement par rapport au projet initial amène des plus ou moins-values.


Financement

 

L’organisme bancaire joue un rôle très important, car il va étudier la solvabilité de l’entreprise générale (comptes, bilans et historiques, etc.).

Par le fait que les acomptes sont généralement versés avant l’exécution, si l’entreprise générale venait à faire défaut, une grande partie du dernier acompte serait probablement perdu, auquel s’ajoutent les frais de recherche et d’engagement d’une nouvelle société de construction acceptant de terminer le projet. La nouvelle entreprise générale sera dès lors contrainte d’ouvrir un compte bancaire auprès du même organisme que le MO (Maître d’Ouvrage). Tous les acomptes seront ainsi versés sur ce compte parallèle et c’est uniquement la banque qui agit. Cette dernière contrôle l’utilisation des fonds par l’EG et valide chaque mouvement de fonds sur le compte .

Le mandat en Entreprise Totale (ET) intègre l’ensemble des avantages et contraintes de l’Entreprise Générale (EG) mais intervient avec un architecte pour réaliser la totalité d’un projet de construction et tout particulièrement la phase de définition des besoins / avant-projet. L’architecte exécute également les dossiers de demandes d’autorisations de construire et réalise les plans de constructions.